Indicateurs de durabilité

 

Nous évaluons systématiquement les facteurs de risque de chaque pêcherie et pouvons ainsi les classer selon trois niveaux de risque :

 

Faible Moyen Élevé

Indicateurs de durabilité

L'outil d'évaluation du « Respect des Ressources Marines » consiste à évaluer une pêcherie selon plusieurs critères qui peuvent être regroupés en quatre thèmes majeurs :

 

1. Statut de certification. Exemple : la pêcherie est-elle certifiée MSC (Marine Stewardship Council)

2. État et santé du stock

3. Légalité et gestion

4. Prises accessoires et environnement

 

Ainsi, une fois les facteurs de risques évalués, nous obtenons une combinaison qui nous permet de classer la pêcherie selon trois niveaux de risque :

 

Faible : il s'agit d'une pêcherie certifiée MSC ou d'une évaluation « Respect des Ressources Marines » où les quatre niveaux de risque ont été évalués comme étant faibles.

 

Moyen : toutes les combinaisons d'un risque faible et d'un risque moyen.

 

Élevé : dès lors qu'un critère présente un risque élevé. Dans ce cas, l'espèce peut être pêchée et donc consommée mais des actions correctives sont proposées par Findus pour réduire le risque et passer progressivement en risque moyen voire faible.

 

Pour chaque évaluation « Respect des Ressources Marines », il faut effectuer une recherche complète qui couvre l'ensemble des critères, pour avoir la totalité des données et valeurs scientifiques possibles et accessibles au grand public.

 

Cette tâche, longue et spécifique, est réalisée pour notre compte et de manière indépendante par le SFP (Sustainable Fisheries Partnership).

 

Un ensemble de critères et d'informations sont intégrés à l'évaluation métrique du SFP et impliquent la spécification d'arbres décisionnels et d'algorithmes de codage et d'écritures, capables de traduire toute langue en langage mathématique, dépourvu de seconde interprétation, produisant ainsi des règles standardisées.

 

Un ensemble de réponses stratégiques à chaque évaluation finale nous permet de nous concentrer sur les points qui posent problème, et ainsi de prendre les mesures correctives qui s'imposent.

 

 


1. Statut de certification

 

Faible Signifie que les pêcheries et espèces :

 

  • sont certifiées MSC,
  • figurent sur la liste « Fish to eat » du MSC

 

 

Moyen Signifie que les pêcheries et espèces :

 

  • figurent sur la liste des « poissons à éviter » du MSC ou sont signalées comme « vulnérables »  par l'IUCN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature),
  • subissent actuellement une évaluation complète par le MSC.

 

 

Élevé Signifie que les pêcheries et espèces :

 

  • figurent sur la liste rouge de l'IUCN en tant qu'espèces menacées (E) ou espèces gravement menacées (CE),
  • ou sur la liste des interdictions de Findus.

 

Remarque : certaines listes établies par des ONG sont mal définies et peu fiables. En effet, ne disposant pas de données suffisantes, elles utilisent un terme générique pour une espèce spécifique ou ne mettent pas à jour les informations relatives aux pêcheries selon les dernières recommandations scientifiques disponibles.

 

 

 


 

 

3 - Légalité et gestion

 

Faible

Les scientifiques délivrent des conseils de qualité suivis par le système de gestion, cohérents avec l'approche en matière de prévention, et qui ont été mis en œuvre avec un bon niveau de participation des parties prenantes.

Le niveau de conformité au système de gestion est élevé et les prises sont légales, ou bien la pêche illégale est contrôlée et inférieure à 10 %.

 

Moyen

Le système de gestion n'est pas mis en œuvre de manière efficace ou ne tient pas compte des recommandations scientifiques.

La pêche illégale est mal contrôlée mais est inférieure à 30 % et n'empêche pas les pêcheries d'atteindre leurs objectifs en termes de pêche.

 

Élevé

Le système de gestion n'est pas suffisamment préventif en ce qui concerne l'application des TAC appropriés ou le contrôle de la pêche illégale (c'est-à-dire > 30 %), si bien que la durabilité des pêcheries est sérieusement remise en question.

 

 

 


 

 

4- Prises accessoires et environnement

 

Faible

Il s'agit d'une pêche sélective mono-espèce. Dans le cas contraire, des mesures appropriées sont mises en place pour réduire les prises accessoires, de façon à respecter les objectifs (comme les émetteurs acoustiques « smart gear », les dispositifs d'échappement ou d'exclusion). Aucune menace pour les niveaux de population des espèces non ciblées.

 

Moyen

Incertitudes ou manque de données concernant l'impact des prises accessoires sur les populations d'espèces non ciblées. Les pêcheries produisent un niveau important de rejets d'espèces ciblées et / ou non ciblées. On identifie des zones d'amélioration concernant l'impact sur l'environnement des engins de pêche utilisés, et des solutions sont en cours d'élaboration.

 

Élevé

Les captures accessoires menacent les niveaux de population des espèces non ciblées vulnérables ou menacées identifiées par l'IUCN. Des méthodes de pêche destructrices sont utilisées sans avoir défini de zones protégées. On identifie des zones d'amélioration concernant l'impact sur l'environnement des engins de pêche utilisés, et des solutions sont en cours d'élaboration.